«Minervois», simplement un livre enchanteur – L'Officiel du Canal du Midi

«Minervois», simplement un livre enchanteur

Il y a 700 ans, en 1318, le Minervois était séparé en deux par ordre du pape Jean XXII, à la suite de la croisade contre les cathares. Patrice Teisseire Dufour et le photographe Paul Palau , ont décidé de le réunifier dans un beau livre de 220 pages.


«Je connaissais bien l’Aude et un peu déjà le Minervois pour avoir travaillé à Carcassonne entre 2000 et 2004. Je voulais aussi rendre hommage à ma grand-mère Maryse qui a passé les vingt-cinq premières années de sa vie à Carcassonne et l’été entre Cabardès et Minervois. L’occasion aussi de rester en lien avec mes enfants qui habitent Carcassonne.Je connaissais déjà Paul pour avoir travaillé avec lui dans le cadre de mon métier de journaliste à Pyrénées magazine et Cathares magazine, et sur deux autres livres : Corbières, paru en 2008 et Canigou, en 2009, aux éditions Objectif Sud.» explique Patrice Teisseire Dufour. «Ce livre Minervois est né de notre initiative, un vrai coup de cœur que nous avons décidé de faire partager, en nous mettant à l’ouvrage dès 2014.Pour cela, nous sommes allés à la rencontre des vignerons pour raconter les spécificités de ce pays de vin et dont souvent les gens confondent les frontières du pays avec celles de l’AOC Minervois. Nous avons décidé de glisser une carte en début d’ouvrage avec les bonnes frontières.» Les auteurs expliquent ainsi les clés du terroir, l’importance du vent, le petit patrimoine en pierre sèches à protéger…

Derrière le vin se cache une multitude d’autres produits de la terre qu’ils ont voulu mettre en valeur : le diamant noir ou la truffe de Villeneuve-Minervois, l’oignon doux de Citou, les châtaignes de Ferrals et la crème de marrons de Félines, le riz de Marseillette, les oliviers et l’huile d’olives de Bize… «Nous avons, à chaque fois, suivi des spécialistes de tel produit ou tel endroit comme Robert Peccolo à Caunes-Minervois qui nous a raconté l’histoire du marbre et des carrières ou le spéléologue Jean Dumec qui nous a emmenés dans les abris troglodytes de Minerve-la-Vieille au-dessus des gorges de la Cesse ou le sculpteur Jean-Luc Séverac qui nous a dévoilé les beautés du causse de Minerve, les gorges du Brian et les abris de berger.

Petit à petit l’ouvrage, écrit comme un road-movie, s’est construit, avec un chapitre sur le Canal du Midi, sur la frontière sud du Minervois, un autre nous a fait partir sur la route des châteaux (Villarlong, Paulignan, Agel…) et un autre nous conduit à évoquer l’esprit des chapelles de ce vieux pays marqué par les mégalithes mais aussi par le patrimoine médiéval. Enfin, nous n’avons pas oublié Minerve, le chef-d’œuvre, cœur du territoire, et le haut pays.»

Cet ouvrage représente trois ans de travail en photos, reportages, écriture et maquette. C’est un pur produit d’Occitanie, car il est édité par les éditions Empreinte à Portet-sur-Garonne et imprimé à l’imprimerie Ménard à Labège. «Notre rêve serait que ce beau livre de 220 pages, en partie bilingue en anglais, parte avec les caisses de vin Minervois pour que les étrangers découvrent le paysage et le savoir-faire qu’ils boivent.»

Accédez à 100% des articles locaux à partir d’1€/mois
On ne peut que leur souhaiter.

découvrir

La Dépêche du Midi

En savoir plus sur https://www.ladepeche.fr/article/2017/11/12/2683014-minervois-simplement-un-livre-enchanteur.html#f6lCb1LsA4B91A4V.99

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire