Tunnel du Malpas – L'Officiel du Canal du Midi

Tunnel du Malpas

Homme d’affaires pressé et obstiné, le maître d’œuvre du canal du Midi, Pierre Paul Riquet, croyait dur comme fer dans son projet. Il l’a montré à maintes reprises et, quelques mois avant sa mort, le prouve une dernière fois avec éclat quand il fait percer le tunnel du Malpas, une première dans l’histoire des ouvrages d’art de ce type.

Entre les villages de Poilhes et de Colombiers, près du site archéologique d’Ensérune, s’élève la modeste colline du Malpas. Avec ses 50 m de haut, la butte fait obstacle au creusement du canal du Midi. Le tracé prévoit de la contourner par le sud, mais Riquet veut passer par sa ville natale, Béziers, et aller au plus court. Et ce n’est pas le sol friable de la colline qui l’en empêchera, même s’il menace de s’écrouler sur son entreprise !

Averti par les ennemis de Riquet, Colbert, ministre de Louis XIV, ordonne de suspendre les travaux. L’homme d’affaires fait la sourde oreille et, dans le plus grand secret, décide de creuser un tunnel sous voûte. Quand l’intendant Daguesseau vient à Malpas faire exécuter les ordres de Colbert, il est invité par Riquet à traverser, à la lueur des torches, le percement que les manœuvres ont creusé en quelques jours dans la terre meuble. Une nouvelle fois, Riquet a remporté son défi : le canal peut passer sous la terre en toute sécurité. Commencé à l’automne 1679, achevé au printemps 1680, la percée du Malpas mesure 173 m de long, 6 m de haut et 8,50 m de large.

Aujourd’hui, elle se trouve au croisement de trois tunnels : une percée d’évacuation des eaux de l’étang de Montady, au niveau le plus bas, un tunnel ferroviaire réalisé au XIXe siècle et le tunnel dans lequel s’enfonce le canal du Midi, longé d’un côté par un chemin de halage.

Lien
http://www.herault-tourisme.com/articles/le-tunnel-du-malpas-589-1.html