Trois générations au sifflet du Petit train de Toulouse – L'Officiel du Canal du Midi

Trois générations au sifflet du Petit train de Toulouse

Crée en 1972 par Francinette et Georges Cheval, le Petit train de Toulouse continue son périple à travers la ville depuis trois générations. Faisant de cette animation, un élément du patrimoine toulousain.


«Lorsque ma belle-mère crée le Petit train à Toulouse en 1972 c’était une première, raconte Henriette Cheval. Elle connaissait le fabricant à Roman et l’un de ses amis avait lancé la même idée à Avignon. À l’époque, seul le Jardin des Plantes voit passer l’engin. «Il interpellait et séduisait les passants. Il est vrai qu’avec ses rideaux rouges il avait fière allure». Le soir il est garé dans la cabane western alors installée au Jardin des Plantes. Cet épisode va durer vingt ans.

«En 1999, je reprends l’affaire avec mon mari Patrick, poursuit Henriette. Le Petit train avait gagné en notoriété et étend sa balade en ville». De son côté, le fils de Francinette, Yves lance le Petit train à Marseille. Aujourd’hui, sa fille Emilie continue l’aventure.

«À Toulouse, ce sont nos enfants Pierre et Bénédicte qui ont repris le volant, précise Henriette. Pierre a passé le permis de conduire D, spécial train. Un second circuit a été ouvert côté canal du Midi avec un parcours en huit langues réalisé par des guides conférenciers de l’office de tourisme. Comme tout, le Petit train s’adapte à son époque et aux publics. Pas question de rester à quai».

Depuis 2012, deux Petits trains circulent en ville avec deux chauffeurs, Michel et Gerard. Les touristes sont sous le charme de ce moyen de locomotion à la fois ludique et culturel. «Il y a un esprit manège qui plaît beaucoup aux gamins. C’est un moyen idéal pour profiter de l’embellissement de la ville plus agréable que la voiture».

Des joueurs du Stade à Katerine
Si elle parlait, cette drôle de machine de 18 mètres de longueur pourrait en raconter ! «Les joueurs du Stade Toulousain y ont fêté jusqu’à minuit le bouclier de Brennus. On a aussi accueilli le chanteur Philippe Katerine» se souvient Pierre.

Loin de se reposer, la famille Cheval poursuit son périple. La quatrième génération s’amorce avec Eloise, 3 ans, qui vend déjà les billets.

Un projet de circuit sur le quartier Saint-Cyprien vers le Bazacle et les Abattoirs, est aussi dans les cartons. «Le Petit train a toujours une longueur d’avance. Il avance avec la famille Cheval».

Le Petit train roule du 15 mars au 15 novembre 7 J/7

Repères
Le chiffre : 1972

date de création > du petit train de Toulouse. par Francinette et Georges Cheval. Une première sur la ville.

« Je ne sais pas si notre nom de famille a joué dans cette aventure mais elle se poursuit depuis trois générations ».

Henriette Cheval

Silvana Grasso

En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2017/09/04/2638598-trois-generations-au-sifflet-du-petit-train-de-toulouse.html#k72ehaD48Q17sIFH.99

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire