TREBES Dernière année pour l’Office de tourisme sous régime associatif – L'Officiel du Canal du Midi

TREBES Dernière année pour l’Office de tourisme sous régime associatif

201601271100-full
En cette période hivernale, c’est une avalanche de chiffres à laquelle nous avons eu droit lors de cette assemblée générale de l’Office de tourisme. Nous nous garderons de vous en faire une liste exhaustive pour n’en retenir que les grandes lignes. En 2015, un peu plus de 16 000 touristes ont franchi la porte de l’office, la moitié de Français et la moitié d’étrangers soit une légère augmentation de 2 %. Si comme à l’habitude, le mois d’août a été le plus fréquenté, du fait de la canicule juillet a été en deçà alors que l’arrière-saison a connu une progression significative. Au hit-parade des touristes étrangers, les Britanniques remportent encore une fois la palme devant les Espagnols de retour et les Allemands, à noter des Belges qui nous ont un boudés l’été dernier. Le canal du Midi, marque de fabrique de la ville, a généré le plus de visiteurs sur leur bateau devant les campeurs en baisse et les adeptes des gîtes en hausse. Au chapitre des doléances, on notera toujours le peu d’hébergement proche du canal, l’absence d’aire de camping-cars. Parallèlement à l’œuvre de Riquet, l’église est le second site remarquable de la ville. Aussi, chacun s’est satisfait de savoir que plus de 1 200 touristes ont suivi des visites guidées durant cet été. L’office de tourisme, ce sont aussi des expos toute l’année, des dégustations et ateliers créatifs, l’organisation de marchés nocturnes… Un listing des plus complets en fut fait lors de cette AG que ce soit pour l’an dernier comme pour 2016.

Place désormais à l’avenir, depuis plusieurs années, la présidente de l’association qui gère l’office, Marie Biel, est prête à faire ses bagages : un jour un office intercommunal dans le cadre du Pays Carcassonnais, un autre jour un municipal, cela était toujours reporté. Ce coup-ci c’est le bon avec la loi NOTRe qui donne la compétence du tourisme aux communautés d’agglomération au 1er janvier 2017. À l’évidence, une présence d’une structure touristique sera conservée sur la commune en partenariat avec Carcassonne. Le maire Éric Ménassi parlait de la constitution d’un EPIC (établissement public industriel et commercial).
P.A.
LA DEPECHE DU MIDI

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire