Toulouse : Randonnez à vélo sur le Canal du Midi – L'Officiel du Canal du Midi

Toulouse : Randonnez à vélo sur le Canal du Midi

Rien de telle qu’une balade à vélo dans un lieu verdoyant chargé d’histoire. La voie verte aux bords du Canal du Midi, à quelques minutes du centre-ville de Toulouse, est une véritable invitation à vous oxygéner.

Au départ de la ville Rose, de nombreux parcours s’offrent à vous en fonction du temps dont vous disposez et de la force de vos mollets. Ces circuits, aménagés en dehors de toute circulation, sont très fréquentés par les passionnés de vélo et les randonneurs du dimanche. Longez le canal du midi en profitant de l’ombre de ses platanes.
L’histoire du Canal du Midi

À mi-chemin entre la méditerranée et l’atlantique, Toulouse occupe une position stratégique. La Garonne a toujours relié la ville à Bordeaux mais aucun cours d’eau ne la dessert à la méditerranée.

Au 17e siècle, Pierre Paul Riquet entreprend, avec le soutien de Louis XIV, la construction d’un canal de 240 km. Ce dernier sera inauguré en 1681 et inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO trois siècles plus tard, en 1996.
250 kilomètres de voie verte

Le Canal du Midi ne compte pas moins de 63 écluses et 126 ponts. À ses côtés, une voie verte a été aménagée pour offrir aux piétons et cyclistes de belles balades. Les voies cyclables s’étalent sur 250 km, la plupart du temps sur d’anciens chemins de halage totalement sécurisés et globalement bien indiqués.
À noter

Pas de vélo sous la main ? Utilisez VélôToulouse, le vélo municipal en libre-service, ou louez-en un à la Maison du vélo, face à la gare !
Au départ de Toulouse

À Toulouse, le Canal du Midi démarre au niveau des ponts jumeaux… Trois ponts situés au centre de la ville, lieu de jonction du Canal du Midi, du Canal de Garonne et enfin du Canal de Brienne.

Pour débuter, longez le canal dans Toulouse même, en roulant sur la piste cyclable. Le parcours urbain vous permet de découvrir l’architecture de la ville rose. Vous pouvez, bien sûr, continuer le long du canal. Seulement, le bout du chemin est à 250 km devant vous !
De Toulouse à Montgiscard

Pour une ballade journalière, quittez la ville et enfoncez-vous dans l’ombre des platanes en passant devant de vieilles péniches retraitées. À 20 km de là, le petit village de Montgiscard est tout indiqué pour faire une pause. Son église St André, son château et son écluse vous invitent à la flânerie.
De Toulouse à Castelnaudary

Une soixantaine de kilomètres vous faisant traverser la campagne du Lauragais, chemin vieux de 2000 ans. Le seuil de Naurouze, à 189 m d’altitude est le point le plus haut du canal. Atteignez enfin la cité médiévale et offrez-vous une pause bien méritée !
De Toulouse à Carcassonne

Des efforts supplémentaires sont nécessaires pour accomplir les 138,5 km qui séparent les deux villes ! Mais, ce périple vous plonge dans la fabuleuse histoire du canal, au sein de paysages très variés. Écluses, ponts et aqueducs se succèdent au gré des petits villages comme Sainte Eulalie et le village fortifié de Pennautier. Ce joyaux médiéval vous attend et mérite que vous vous attardiez.
À noter

Pour profiter au maximum des jeux de lumières, les verres photochromiques sont vos alliés. Ils vous permettent d’admirer le paysage et cela aussi bien en pleine lumière qu’à l’ombre d’un arbre ou d’un sous-bois.

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire