La cinquième randonnée sur stand-up paddle, organisée par Med4play, est partie de Fonserannes. – L'Officiel du Canal du Midi

La cinquième randonnée sur stand-up paddle, organisée par Med4play, est partie de Fonserannes.

1139855_959_obj7320715-1_667x333

Inutile, comme Brice de Nice (ou Gildas de Valras ?), d’attendre “La Vague” pour profiter d’un bon surf. Ce dimanche 22 mars, entre les Neuf écluses biterroises et Villeneuve-lès-Béziers, quelque 80 amoureux de sports aquatiques ont glissé sur les eaux tranquilles du canal du Midi.

Assis, debout, à genoux, gardant l’équilibre à l’aide de leur pagaie, ils participent à la cinquième randonnée sur stand up paddle, organisée par Med4play, (traduire, la Méditerranée pour jouer). À Fonseranes, les eaux étaient bien plus calmes que celles de la grande bleue en ce lendemain d’équinoxe printanier : « C’est un magnifique terrain de jeu pour nous, résume Philippe Barbé.

Le directeur du service eaux et assainissement de l’Agglo n’est pas venu contrôler la qualité des eaux du canal ni s’assurer de sa navigabilité jusqu’à la mer, via le fleuve biterrois… II confie : « C’est le seul jour que nous avons pour profiter du Canal sur nos planches. Découvrir la ville depuis l’eau, c’est très agréable. »
Balade paisible ou surf d’enfer

Tout sourire, sur les berges, chacun s’active à gonfler les planches, enfiler des combinaisons. Café en main, Sylvain, de Corneilhan devise sur son hobby qu’il pratique aussi bien sur l’Orb, près de chez lui, qu’en mer. « Le paddle permet de travailler le cardio, le gainage, l’équilibre. On peut aussi bien se balader en famille que goûter à des sensations fortes ».

Car, sous les apparences paisibles que le sport revêt sur les eaux lisses, le paddle confine parfois à l’extrême : « On prend les mêmes vagues que les surfeurs », assure le fanatique de glisse. Parmi ces aficionados, certains sont venus de loin, de Palavas à Perpignan. Debout sur sa planche, un homme tatoué de motifs tribaux file sur l’eau. D’autres, préfèrent rester, plus sagement, à genou.

Chacun son style, chacun son rythme. Au bord du Canal, des cyclistes accompagnent le convoi des “gens qui marchent sur l’eau”. Terminus prévu à Villeneuve-lès-Béziers, les plus aguerris iront affronter la Méditerranée. « Aujourd’hui, les conditions sont idéales : pas de vent et de belles vagues », promet Fabrice, de Med4play. Après les péniches du Canal, fort probable que les paddlists croisent enfin de légendaires surfeurs du Golfe du Lion. Il faudra bien que Gildas partage “La vague”…
MIDI LIBRE 24.03.2015

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire