Début de l’abattage des pins de l’avenue Sémard à Carcassonne – L'Officiel du Canal du Midi

Début de l’abattage des pins de l’avenue Sémard à Carcassonne

ENVIRONNEMENT. L’abattage des pins de l’avenue Pierre-Semard a débuté ce mardi et bientôt il y aura des feuillus.

Les Carcassonnais attendaient ces travaux depuis plusieurs mois. Eh bien ça y est, les pins de l’avenue Pierre-Semard sont en cours d’abattage. Leurs racines étaient devenues plus que problématiques. Elles provoquaient des dégâts dans les canalisations du réseau d’assainissement. À diverses reprises, les services techniques ont dû intervenir pour réparer les conduites.

En fait, les racines avaient formé des « cavitations » notamment sous les dalles de béton posées dans les années d’avant-guerre. Les pins, eux, ont près de 40 ans, plantés dans les années 1970 ou 1980, à une époque où ce type d’arbre était à la mode. Mais cette toquade paysagère relevait d’une fausse bonne idée, la progression exagérée des racines n’ayant pas été anticipée… L’abattage des pins s’est donc avéré obligatoire.

Ces travaux (d’un coût de 15 000 €) seront aussitôt suivis par d’autres, à savoir l’aménagement du trottoir de l’avenue, côté canal du Midi. Belvédère en surplomb du canal Il s’agit d’un projet élaboré avec les associations de riverains, Voies navigables de France, l’objectif étant de créer un belvédère, une promenade surplombant le canal et reliant l’Allée d’Iéna à l’avenue Franklin-Roosevelt.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’aménagement des bords du canal du Midi dans la traversée de Carcassonne. Ainsi des travaux sont également prévus dans le jardin André-Chénier. Quant aux pins abattus, ils seront remplacés par des feuillus, leurs frondaisons étant plus ombreuses (appréciable en été) et laissant davantage passer la lumière : les appartements des riverains y gagneront en clarté. L’ensemble du chantier (coût 1,5 M €) sera livré en novembre prochain.

Pour l’heure, l’avenue est bien sûr barrée mais au fil des travaux, et pour le confort des automobilistes, le trafic sera de nouveau rendu possible par intermittence.

extrait de L INDEPENDANT du 12.04.2017

Commentaires

mood_bad
  • Pas encore de commentaires...
  • chat
    Ajouter un commentaire